+ de critères

Le magnésium

Le rôle du magnésium

Le magnésium a une teneur inférieure à 1% de la matière sèche des végétaux.

Il entre dans la constitution de la chlorophylle ; il joue un rôle d’activateur des enzymes.

Son manque provoque des décolorations et des nécroses foliaires, comme cela a été observé sur sols acides dans les Vosges lors de l’épisode des "pluies acides" dans les années 80.

Carte niveau moyen de l’alimentation foliaire en magnésium (en 2005) et tendance (de 1993 à 2005), dans les peuplements du réseau RENECOFOR
Carte du niveau moyen de l’alimentation foliaire en magnésium (en 2005) et tendance (de 1993 à 2005), dans les peuplements du réseau RENECOFOR © Sébastien Cecchini / ONF

Les teneurs mesurées

Cette carte permet de voir l’état nutritionnel des arbres en magnésium en 2005 et les tendances depuis 1993.

Les concentrations foliaires sont inférieures au seuil critique dans la majorité des peuplements d'Epicéa commun et inférieures à la teneur optimale dans quasiment tous les peuplements de Hêtre, plus de 4/5 des peuplements de Pin sylvestre et plus de 2/3 des peuplements de Sapin pectiné.

Ceci confirme un problème plus général d'alimentation des forêts en magnésium, lié souvent soit à un manque naturel dans le sol, soit à une dégradation lente du sol à cause de son acidification qui continue.

Quels sont les seuils indicatifs utilisés dans la carte ?

Les "normes" françaises des teneurs foliaires en nutriments s'appuient sur des résultats expérimentaux obtenus en France et à l'étranger. L'objectif de ces seuils est d'apprécier l'état physiologique et de croissance des arbres.

L'état actuel des connaissances est incomplet et ces seuils sont indicatifs.

  • seuil optimum = teneurs foliaires ne limitant pas la croissance
  • seuil critique = diminution d'environ 10% de la croissance, c'est une indication de vigilance
  • seuil de carence = symptômes de disfonctionnement physiologique et forte diminution de croissance.
Ressources