+ de critères

En Auvergne

Acteurs

Illustration
Le Sonneur à ventre jaune dans une mare © Bernard Devaux / ONF

En Auvergne, les acteurs du plan national d'actions en faveur du Sonneur à ventre jaune sont les suivants :

  • la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Auvergne
  • le Conservatoire d'espaces naturels Auvergne (CEN). Contact : Samuel Esnouf

accompagnés du référent national, de partenaires, financiers, techniques et scientifiques. Les sylviculteurs, carriers et agriculteurs sont également des partenaires privilégiés de la gestion des habitats du Sonneur à ventre jaune.

Contexte

Le plan national d'action en faveur du Sonneur à ventre jaune est appliqué sur la période 2011-2015. Les actions proposées en faveur de l'espèce doivent être déclinées en régions, afin de mettre en œuvre réellement les moyens dédiés à la protection de l'espèce, par un partenariat étroit entre institutions et associations.

La durée d'application du plan régional Auvergne s'étend de 2013 à 2017.

Pour en savoir plus

Situation régionale

Illustration
Carte de répartition du Sonneur en Auvergne © Extrait du PRA Auvergne, p.2.

La distribution connue du Sonneur à ventre jaune en Auvergne est assez variable : il est présent dans une seule commune dans le Cantal, 23 en Haute-Loire, 35 dans le Puy-de-dôme et 49 dans l'Allier.

Dans cette région, l'habitat de vasque de ruisseau semble prépondérant contrairement aux autres régions. On trouve aussi l'animal dans les habitats forestiers, les prairies agricoles et les sites industriels.

L'état de conservation et les menaces auxquelles sont soumises les populations de Sonneur sont très mal connues en Auvergne. Le Sonneur à ventre jaune est tout de même considéré en régression en Auvergne bien que sa condition soit meilleure que dans d'autres régions. Le PRA a donc pour objet de mieux connaître ces éléments.

Enjeux conservatoires en Auvergne

Au niveau national, le déclin de l'espèce est confirmé. Avec de fortes populations l'Auvergne a une forte responsabilité vis-à-vis de cette espèce. De plus la protection du Sonneur servira pour l'ensemble des espèces inféodées aux petites zones humides ainsi qu'aux milieux eux-mêmes.

Les axes d'action de l'application de ce plan reposent sur la connaissance et la protection de l'espèce et de ses habitats, notamment par la création d'un réseau d'habitats favorables et l'intégration du Sonneur dans l'aménagement du territoire. Le Sonneur étant fortement lié à la perturbation anthropique, la préservation de l'espèce ne pourra être efficace qu'en mutualisant les efforts entre gestionnaires de milieux, sylviculteurs, carriers et agriculteurs.