+ de critères

Améliorer les connaissances

Action 2 : améliorer les connaissances sur le Pélobate brun, son écologie et l'évolution des populations et des sites (objectif à long terme n°2)

Rechercher de nouveaux sites (1)

Illustration
Habitat aquatique du Pélobate brun dans le Loiret © Anthonin Jourdas

Plusieurs départements pourraient encore abriter le Pélobate brun, où il y serait passé inaperçu. Ce sont notamment l'Aisne, les Ardennes, l'Aube, l'Indre (sauf la Brenne) et, dans une moindre mesure, la Sologne (Loir-et-Cher).

L'objectif est de définir des secteurs potentiels de présence ou de sites où le Pélobate brun était présent et mettre en place des inventaires de terrain pour recenser des individus.

Mettre en place une base de données sites/espèces (2)

Pour permettre de capitaliser les connaissances sur le Pélobate brun sur l'espèce et les sites, une base de données nationale sera élaborée et mise à jour régulièrement à partir des différentes données recueillies chaque année.

Sa conception permettra également de répondre aux questions de fond que pourront se poser les différents acteurs (maîtres d'ouvrages, services instructeurs...) qui viendront consulter le site Internet et la base de données.

Définir et cartographier les corridors existants et potentiels par une étude des sols, de la végétation et des obstacles aux déplacements (2)

Illustration
Habitat terrestre potentiel du Pélobate brun © Alain Fizesan / Bufo

Il s'agit de définir les secteurs favorables permettant les déplacements de Pélobates bruns et les reconnexions de stations existantes.

A cet effet, une cartographie des corridors potentiels et des obstacles aux déplacements sur la base sera élaborée. Des mesures de gestion permettant de rendre effective les connexions entre populations seront prises.

Suivre l'évolution des populations et des habitats (1)

Il est important de disposer d'indicateurs d'évolution des populations et de leur état de conservation.

Les suivis des populations seront effectués selon des méthodes standards reconnues pour leur utilité, leur efficacité, la facilité de mise en œuvre et leur faible incidence sur les individus échantillonnés (stress, blessure...) et sur leurs habitats. Les habitats seront également suivis par le biais de paramètres qu'il conviendra de définir.

Suivre les indicateurs des effets des aménagements et des mares existantes (1)

Illustration
Mare bâchée à Freyming (57) © Néomys

Des indicateurs visant à évaluer les effets des aménagements effectués dans une optique conservatoire et/ou de restauration (connectivité ou protection physique) seront définis et mis en place dans le cadre du suivi des populations des différents sites.

Ces suivis doivent permettre de savoir si les aménagements effectués ont eu les effets escomptés sur la(es) population(s) du(es) site(s) étudié(s).