+ de critères

 

Plantes exotiques et pestes végétales

Les milieux insulaires, au fort taux d’endémisme, sont très sensibles aux bouleversements écologiques. L’invasion des plantes exotiques représente, à La Réunion, la principale menace pour les espèces indigènes.

Depuis son arrivée sur l'île, l'homme a introduit, volontairement ou non, près de 3.000 espèces exotiques venant de toutes les parties du monde. Certaines d'entre elles ont trouvé des conditions écologiques adéquates et prolifèrent au détriment des espèces endémiques. Ce sont les "pestes végétales".

Le Longose, le Raisin marron, le Bringellier marron, le Fuschia, l'Ajonc d'Europe, la Liane papillon, le Goyavier, le Galabert, le Jamerose, le Bégonia... font partie de la centaine de pestes végétales reconnues sur l'île.

Parfois appréciées pour leur aspect ornemental, leur parfum ou pour leur qualité gustative, ces végétaux ont pourtant des comportements colonisateurs. Leur pouvoir d'adaptation, leur rapidité de multiplication, leur résistance et l'absence de leurs prédateurs naturels, leur permettent d'envahir l'ensemble des écosystèmes naturels de l'île. Appréciant généralement la lumière, elles profitent des ouvertures artificielles (défrichement, route) ou naturelles (cyclones) pour s'installer, et empêchent la régénération des espèces indigènes.

L'invasion de ces plantes entraîne inévitablement la disparition progressive de certaines espèces endémiques si rien n'est fait, diminuant ainsi la biodiversité.

Devant ce constat, de nombreux programmes de lutte et d'actions de prévention sont menés pour tenter de les éradiquer ou au mieux de limiter leur propagation.

Quelques exemples de pestes végétales...

Le goyavier est une peste végétale très présente dans les sous-bois de La Réunion
Le goyavier est une peste végétale très présente dans les sous-bois de La Réunion © ONF
  • Raisin marron (originaire d'Indonésie)

Il forme des fourrés épineux très denses qui étouffent toute végétation

  • Longose (originaire d'Asie)

Cette herbacée forme des tapis très denses dans les sous-bois obscurs

  • Goyavier (originaire du Brésil)

Cet arbuste possède des fruits rouges et charnus très appréciés par la population

  • Ajonc d'Europe (originaire d'Europe)

Espèce très envahissante dans les formations éricoïdes

  • Galabert (originaire d'Amérique Centrale)

Ses fleurs lui ont valu le surnom de " corbeille d'or "

  • Liane papillon (originaire de Malaisie)

Elle recouvre et entoure les plantes jusqu'à les étouffer

Les thématiques
Ressources