+ de critères
 

3 questions for ... Christian Rozet, responsable de l'Atelier bois de Bourgogne

Après 15 années passées sur le terrain et une expérience en tant que commercial, Christian Rozet est aujourd'hui responsable de l'Atelier bois de Bourgogne. Egalement référent national, il analyse et coordonne l'évolution des différents ateliers en France. Gros plan sur les réalisations de l'Atelier bois de Bourgogne et sur son mode de fonctionnement.

Illustration
Christian Rozet © Etienne Rondet / ONF

Quelles sont, de manière générale, les réalisations les plus demandées à l’Atelier bois ?

Christian Rozet : L’Atelier bois de Bourgogne est spécialisé dans la signalétique, avec deux particularités que sont la gravure et la peinture. Nous sommes quasiment les seuls à l'ONF à réaliser ce genre de travaux, qui s'apparentent à de la production artistique (ndlr : le personnel comprend notamment une infographiste et une illustratrice). La création de panneaux pédagogiques de signalisation représente donc la base de l'activité de l'atelier. Nous réalisons notamment beaucoup de plaques illustrées pour arboretum.

Nous fournissons la plupart des Ateliers bois ONF de France en signalétique. Que ce soit dans les Ardennes, en Alsace, en Provence ou encore en Picardie, toutes les demandes de signalétique passent par nous. Nous fournissons les flèches et les différents panneaux, et les autres ateliers fournissent souvent les supports bois.

Mais l’Atelier de Bourgogne réalise également des équipements de plus grande envergure : nous travaillons actuellement sur des passerelles, des pontons en bois ou encore des observatoires.

Comment s’inscrivent les réalisations de l’Atelier bois entre accueil du public et biodiversité ?

C.R. :  Les réalisations concernant la biodiversité sont plutôt des activités secondaires, mais il nous est arrivé de concevoir de l’habitat pour chauves-souris ou des hôtels à insectes. Notre activité est davantage axée sur l'accueil du public : nous sommes  sollicités pour aménager des espaces naturels ou des zones humides avec du mobilier bois intégré aux milieux.

En général, les réalisations "mobilier" ont pour but d’accueillir les gens en forêt ou hors forêt sur des sites extérieurs, et de développer le tourisme avec les équipements adaptés au milieu naturel, sans impact écologique.

Notre marque de fabrique est de réaliser notre mobilier avec du bois provenant des forêts françaises, et idéalement, des forêts les plus proches. Nous travaillons en effet avec des scieries locales, qui achètent leur bois en forêt publique. Nos réalisations sont de plus en plus conçues avec des essences à haute résistance extérieure sans traitement, telles le robinier (faux acacia) ou le douglas.

Nous commémorons cette année le centenaire de la Première Guerre mondiale, avez-vous des demandes particulières dans ce cadre précis ?

C.R. : Oui, beaucoup. Nous avons un beau chantier en Alsace, que le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel inaugureront au mois d’août. Nous avons fabriqué 47 panneaux pour le site du Hartmannswillerkopf à Soultz (68). Nous avons assuré la production de ces panneaux - qui ont nécessité près de 120 h de travail - et l'Atelier d'Alsace a fabriqué les supports.

Nous avons également un projet à Fléville et Cornay dans les Ardennes, sur le site de l'offensive Meuse-Argonne.

Des travaux de signalétique sont par ailleurs prévus en Lorraine, et les actions liées à la commémoration de la Première Guerre mondiale est de manière générale reprise par de nombreuses communautés de communes des régions de l'Est de la France.


Propos recueillis par :
Etienne Rondet.