+ de critères
 

 

En savoir plus Les 10 indicateurs du bilan patrimonial 2006 qui évaluent l’économie et la production

Ces dix indicateurs ont pour objectifs de connaître le potentiel de production, la ressource en bois, son renouvellement, de suivre le prélèvement et d’évaluer le réseau routier.

1.1 Surface boisée disponible pour la production

Ces peuplements de feuillus et résineux sont disponibles pour la production
Ces peuplements de feuillus et résineux sont disponibles pour la production © Pierre Cadiran / ONF
  • Cet indicateur donne la surface des forêts domaniales inventoriée comme disponible pour la production, en la ventilant par essence prépondérante du peuplement.
  • Il permet d'avoir une connaissance de la surface de production. Les données servent de références à d'autres indicateurs des enjeux « production » et « biodiversité » et peuvent être comparées avec les surfaces réellement gérées à des fins de production (indicateur 1.2).

1.2 Surface boisée par objectif de gestion

  • La surface des forêts domaniales est répartie selon les types de série définis dans chaque aménagement forestier. La série détermine l'objectif de gestion (production, protection, accueil du public, intérêt écologique) sur une surface donnée.
  • Il s'agit de connaître la répartition de la surface selon les objectifs déterminants de la gestion, et de comparer les surfaces réelles de production avec les surfaces disponibles pour la production.

1.3 Surface de futaie régulière répartie par classe d’âge

  • La surface de futaie régulière est répartie par classe d'âge en forêt domaniale.
  • Cet indicateur est essentiel à la connaissance de la ressource et donne une indication sur l'offre de bois à venir et sa régularité. Il permet en outre d'observer si la répartition des surfaces par classe d'âge est conforme aux équilibres recherchés, et de suivre les peuplements arrivés à maturité.

1.4 Ressource en bois par classe de diamètre

Cette futaie résineuse d'épicéa présente des gros bois de qualité
Cette futaie résineuse d'épicéa présente des gros bois de qualité © Phillipe Lacroix / ONF
  • La quantité de bois en forêt domaniale est répartie par classe de diamètre des arbres mesurés à 1,30 m au-dessus du sol, en distinguant notamment la situation des principales essences.
  • Il s'agit d'un indicateur essentiel qui permet de connaître les principales caractéristiques quantitatives de la ressource en bois (volume, nombre de tiges) et d'analyser son évolution dans le temps au regard du prélèvement effectué.

1.5 Stock et flux de régénération en futaie régulière

  • L'indicateur décrit le stock des surfaces en régénération et donne les flux annuels d'entrée et de sortie de régénération, en futaie régulière.
  • Le suivi des régénérations apporte des informations aux gestionnaires pour éclairer les décisions à prendre : détection de retard ou blocage dans le renouvellement des peuplements, programmation des travaux, suivi et contrôle des interventions.

1.6 Quantité de produits accidentels récoltés

  • L'indicateur indique le volume de produits accidentels récoltés, en apportant un éclairage particulier sur les dégâts occasionnés par les tempêtes de décembre 1999.
  • La connaissance des produits accidentels permet d'évaluer les risques qui pèsent sur le capital producteur en forêt. Cette donnée est d'autant plus importante que la durée de production de bois s'inscrit dans le long terme. 

1.7 Prélèvement de bois par catégorie de diamètre

  • Le volume d'arbres exploités est réparti par essence et par catégorie de diamètre. L'analyse est ensuite approfondie en donnant le diamètre moyen des coupes de régénération en futaie régulière.
  • Cet indicateur essentiel de connaissance du prélèvement de bois donne un aperçu sur la gestion de la ressource et permet d'apprécier l'offre de bois proposé à la filière. Le diamètre moyen des coupes de régénération permet de suivre dans quelle mesure les résultats sont conformes aux cibles recommandées. 

1.8 Volume de bois mis en vente et vendu

  • Les volumes de bois mis en vente et vendus sont répartis par mode de vente et par principale essence.
  • L'objectif est d'apprécier dans quelle mesure les forêts domaniales contribuent à alimenter la filière bois et de suivre des éléments de stratégie de gestion de la ressource (taux d'invendu). 

1.9 Plans et tableaux de chasse

  • Pour le cerf, le chevreuil, le chamois, le mouflon et le sanglier, l'indicateur donne le nombre d'animaux attribués aux plans de chasse puis prélevés dans les tableaux de chasse.
  • Les données permettent de comparer la programmation du prélèvement et sa réalisation effective. Au titre de l'équilibre forêt gibier, l'objectif est d'atteindre des densités de population compatibles avec la capacité naturelle d'accueil du milieu.

1.10 Longueur et état du réseau routier

  • La longueur du réseau routier est restituée en distinguant trois types de routes : revêtues, empierrées et en terrain naturel. L'état des routes revêtues et empierrées est ensuite évalué.
  • La longueur des routes contribue à définir l'accessibilité des forêts (mobilisation des bois comme gestion multifonctionnelle des forêts). Suivre l'état du réseau routier est nécessaire pour qualifier la gestion et l'entretien de ce patrimoine, en vue de le maintenir apte à remplir ce rôle.

Dans le cadre de ses engagements avec l'Etat, l'ONF a réalisé en 2006 le premier bilan patrimonial des forêts domaniales métropolitaines.

30 indicateurs permettent de rendre compte et de suivre dans le temps l'état de ces forêts, dans la diversité de leurs fonctions économiques, écologiques et sociales.

Un état des lieux grandeur nature qui couvre 1.700.000 ha répartis en 1.426 forêts, mais aussi un outil de pilotage de la gestion durable des forêts domaniales.

Le bilan est désormais dressé tous les cinq ans.

Ressources