+ de critères

Les actions en cours

Le contrat de projet validé en septembre 2013, identifie les actions qui seront conduites sur la période de labellisation. Il est le reflet des travaux menés au sein des commissions thématiques et du comité de suivi. Mieux connaître les patrimoines pour adapter la gestion forestière aux enjeux ; offrir au visiteur une découverte de qualité, moderne interactive ; communiquer et partager entre acteurs du projet.

Des actions ont été lancées au cours de la période de candidature. Elles marquent la volonté d'agir et traduisent la capacité des acteurs à piloter et co-financer les actions.

Le projet Lidar

En février 2013, la technologie laser Lidar* a fait la lumière sur le champ de bataille. Les premières données exploitées à ce jour font état d'un territoire archéologique unique en Europe.

Aujourd'hui et grâce à cet outil de prospection, le sol du champ de bataille est connu dans ses moindres détails. Il n'est pas un mètre carré de la forêt domaniale de Verdun qui ne puisse livrer ses secrets.

Chaque trou d'obus, ruine de village, parcellaire ancien, fortification, est révélé sur près de 12.000 ha. Avec une précision obtenue de 16 à 30 points au m², les spécialistes disposent d'une mine d'informations qui laisse entrevoir à la fois des programmes de recherche futurs, des informations sur la sauvegarde utiles au gestionnaire, et des images très parlantes qui pourront prendre une place centrale dans l'approche du champ de bataille par les visiteurs.

* Lidar : programme de télédétection ou LIght Detection And Ranging

Un retranchement d'artillerie sur la Crête de Froideterre, en forêt de Verdun
Un retranchement d'artillerie sur la Crête de Froideterre, en forêt de Verdun © ONF

Un programme de conservation et d'adaptation des ressources génétiques forestières

Les peuplements forestiers de Verdun
Les peuplements forestiers de Verdun © Anne-Marie Granet / ONF

Les différentes simulations des modifications climatiques envisagées pour la fin du siècle indiquent qu'une bonne partie des essences forestières en place ne seront plus adaptées aux conditions qui prévaudront à ce moment là. Ainsi, l'avenir du hêtre dans les plaines françaises est fortement compromis. On estime que l'adaptation de l'essence et sa capacité à se déplacer par régénération naturelle sont trop faibles pour assurer sa survie sur la plus grande partie du territoire.

Le nord-est de la France et plus particulièrement les Côtes de Meuse ont été identifiés comme lieu "de résistance" pour cette essence, propice à l'installation de plantations conservatoires de sa diversité génétique. La Zone rouge de Verdun a été retenue du fait qu'il s'agit de la forêt où sont effectuées les plus importantes plantations de hêtre chaque année en France, et qu'elle dispose donc de la compétence des forestiers locaux en la matière.

Dans le cadre d'un programme national de conservation et d'adaptation des ressources génétiques forestières, des faines ont été récoltées sur les peuplements de hêtre les plus menacés en forêts de Chizé (79) et des Colettes (03) et mises en culture en pépinière. Les premières plantations ont eu lieu en mars 2014 et continueront dans les années à venir. D'autres provenances génétiques menacées seront mises à l'abri à Verdun.

Ainsi, un siècle après avoir détruit les terroirs en place pour ne laisser qu'un champ de ruines sur lequel une forêt a été implantée, l'homme y mène la première expérience de sauvetage du patrimoine forestier menacé par le climat.

Elaboration d'une offre de découverte du Champ de bataille de Verdun

Les panneaux pédagogiques du Champ de bataille de Verdun
Les panneaux pédagogiques du Champ de bataille de Verdun © Anne-Marie Granet / ONF

Une étude réalisée par Protourisme (2011 - CDT Meuse - ONF) auprès des visiteurs du Champ de bataille de Verdun a fait ressortir des attentes sur des offres complémentaires pour améliorer la compréhension du champ de bataille, des contenus de visite adaptés aux pratiques (guidées, originales, en famille...), des visites guidées, une signalisation adaptée.

Les projets en cours de réalisation mènent à proposer une découverte pédagogique centrée sur le combattant de Verdun et sur le devenir du territoire. Pour porter la cohérence de son récit et du vécu qu'il transmettra, des parcours, des paysages, des guides et des outils de découvertes viendront naturellement compléter l'offre de découverte de la forêt sanctuaire et épauler les récits proposés dans les sites majeurs.

Le pôle d'accueil des visiteurs

Pour satisfaire à la demande des visiteurs de disposer d'un lieu d'accueil central équipé d'une billetterie et de toute l'information sur le champ de bataille de Verdun et les autres sites en Meuse, le comité de pilotage répond par la création d'un pôle d'accueil.

Ce lieu indispensable à la structuration de l'offre de découverte est en construction. Il sera partie intégrante du nouveau Mémorial. Livré début 2016, il sera complété en périphérie d'un espace en plein air destiné à accueillir les groupes et à former un point de rendez-vous et de départ des randonnées regroupant des services connexes de type locations, maison des guides.