+ de critères

Une forêt aux multiples fonctions

Plus qu'ailleurs, la forêt de Verdun est synonyme de multifonctionnalité : lieu de mémoire, de nature et de production de bois.

Illustration de la forêt de Verdun
Une forêt multifonctionnelle © Anne-Marie Granet / ONF

La forêt de Verdun, qui s'étend sur plus de 9.500 ha, constitue tout d'abord un site archéologique où les vestiges sont nombreux.

La gestion forestière doit prendre en compte ces éléments dans l'aménagement, et des études utilisant des moyens techniques d'investigation sont effectuées.

Phto d'une Noctule de Leisler
La Noctule de Leisler est une espèce protégée © Olivier Vinet / ONF

C'est aussi un espace où la biodiversité peut s'exprimer. Les inventaires effectués dès le début des années 1990 ont révélé des espèces rares comme le Sonneur à ventre jaune, la Noctule de Leisler ou l'Orchis verdâtre. Certaines de ces particularités valent à la forêt de Verdun d'être inscrite au réseau européen de protection Natura 2000.

A l'origine replantée essentiellement en résineux à croissance rapide, la forêt tend à se transformer en peuplements feuillus plus adaptés localement. La gestion forestière a permis de diversifier leur âge, ce qui permet actuellement d'alimenter la filière bois locale.

Enfin, ce haut lieu de souvenir accueille annuellement un grand nombre de visiteurs. Des projets de parcours de découverte des sites historiques sont prévus, tout en conservant à cette forêt un espace de haute valeur écologique.