+ de critères

Mieux connaître le patrimoine forestier

Recenser les arbres remarquables

Illustration
L'équipe de recensement devant le fameux "Chêne à la Vierge" © Célia Gobeaut / ONF

Les forêts domaniales abritent des arbres tout à fait remarquables, d'un point de vue architectural ou mémorable.

Outre les Faux de Verzy, le Chêne à la Vierge fait par exemple l'objet d'un pèlerinage annuel le troisième dimanche de septembre depuis le Moyen-Âge. D'autres arbres encore sont représentatifs des orientations sylvicoles passées (pour la production de piquets de vigne par exemple).

En 2015, l'ONF a donc effectué un recensement des ces arbres remarquables en commençant par la plus grande forêt domaniale de la Montagne de Reims, celle du Chêne à la Vierge, en partenariat avec l'association ARBRES, l'université Picardie Jules Verne et l'Agence de développement touristique de la Marne.

La création d'un sentier "Arbres remarquables" au départ du parking de la Noëlle est une des premières valorisations de cette étude.

Pour en savoir plus

Etudier les pollens dans une tourbière de Verzy

Illustration
Prélèvement d'une carotte de tourbe à la tarrière © Célia Gobeaut / ONF

Une étude palynologique a été réalisée en 2011 dans la tourbière située  au sein de la réserve biologique dirigée des mares de Verzy. Accompagnée de datations radiocarbones, l'analyse a pour but d'améliorer les connaissances disponibles sur le patrimoine naturel et historique de la forêt. L'occupation du sol et les parcellaires antiques ont en effet très peu été étudiés sur la Montagne de Reims jusqu'à maintenant. La tourbière, identifiée en 2011 durant des inventaires floristiques menés par le réseau Habitat-Flore de l'ONF, constitue un véritable puits d'histoire. Agée d'au moins 18 siècles, elle s'est implantée dans un milieu entouré de pâtures et de prairies de fauches, à faible distance de la lisière forestière.

Cette première information démontre l'implication précoce de l'Homme sur ce secteur. Des pupitres d'information détaillent l'ensemble des résultats sur le cheminement accessible du parking des Pins.

 

Acquérir des données "Lidar"

Carte Lidar
Carte Lidar

Le Parc naturel régional de la Montagne de Reims, accompagné de l'expertise du bureau d'étude de l'ONF, a pu acquérir des données Lidar sur son territoire en 2018 en concertation avec des partenaires locaux (la DRAC, l'université Reims Champagne-Ardenne, l'université Picardie Jules Verne et les services archéologiques du Grand Reims). Cette technologie apporte des informations sur l'histoire humaine et écologique de la Montagne de Reims qui ont été valorisées, entre autres, lors de l'étude archéologique menée sur les forêts publiques du territoire du Parc. Celle-ci a pu révéler une présence humaine ancienne et des vestiges de diverses époques, aujourd'hui presque invisibles sous la litière forestière. Des habitations gallo-romaines ont été retrouvées, ainsi que des sites médiévaux d'une certaine importance avec des traces de fortifications. De plus, les réseaux hydrauliques ont été mis en lumière, comprenant également le parcellaire ancien et le réseau des cheminements. Des traces d'activités économiques comme les charbonnières et les tuileries s'ajoutent à ces découvertes. Puis, en nombre bien supérieur, des vestiges des deux guerres mondiales parsèment le territoire. D'autres études issues de ces relevés permettront de poursuivre ce travail et de s'intéresser à des thématiques telles que l'hydrologie, la karstologie, les mouvements des terrains, la géomorphologie, etc.