+ de critères

Les forêts du massif

Les forêts du massif
Les forêts du massif © PNR Montagne de Reims / ONF

Le site des Faux de Verzy en forêt domaniale de Verzy

Un hêtre tortillard ou "faux"
Un hêtre tortillard ou "faux" © Célia Gobeaut / ONF

Ce site est lié à la présence de l'ancienne abbaye bénédictine dédiée à Saint-Basle, dont les moines avaient su favoriser le développement des hêtres tortillards (Fagus sylvatica var. tortuosa) dont toutes les parties (tronc, branches) poussent tordues, noueuses.

Leur existence est probablement due à la conservation effectuée par les moines. 700 spécimens ont été recensés sur 180 ha dans cette forêt, ce qui en fait le plus grand site d'Europe. Outre la présence de la réserve biologique dirigée des Faux sur 57 ha, le classement du site des Faux sur 19 ha porte sur les parcelles accueillant les spécimens les plus remarquables et les plus accessibles.

Cette forêt abrite la réserve biologique dirigée des Mares de Verzy où l'on recense d'importantes populations d'amphibiens parmi lesquelles le Triton alpestre (Triturus alpestris), le Triton palmé (Triturus helveticus), le Triton crêté (Triturus cirstatus), le Lézard agile (Lacerta agilis).

La forêt domaniale du Chêne à la Vierge

le Chêne à la Vierge
Le Chêne à la Vierge © ONF

Elle accueille des espèces floristiques remarquables telles que le Thélyptéris des marais (Thelypteris palustris), la Parnassie des marais (Parnassia palustris), la Pyrole mineure (Pyrola minor) et également de nombreuses espèces de chauves-souris.

La légende du Chêne à la Vierge

Le Chêne à la Vierge, qui donne son nom à la forêt, existe bel et bien et fait l’objet d’un pèlerinage annuel le 3e dimanche de septembre. La légende remonte au Moyen Âge, période à laquelle des bûcherons auraient trouvé une statuette de la Vierge Marie dans le cœur de l’arbre.

Miracle ou simple oubli d’une statuette « avalée » par le bois en cours de croissance ? Toujours est-il que la tradition a perduré  et que les pèlerins, par marque de piété, enlevaient un peu d’écorce de l’arbre, ce qui l’a amené à périr... et à être régulièrement remplacé.

Il est actuellement sis à quelques dizaines de mètres de la RD951, aucun sentier ne passant à proximité. Quant à la statuette d’origine, nul ne sait où elle repose véritablement.

Pour en savoir plus

La forêt domaniale de Hautvillers

Les paysages de la forêt de Hautvillers
Les paysages de Hautvillers © Célia Gobeaut / ONF

Le régime forestier y assure l'ensemble des mesures de protection. Son intérêt historique et culturel est un atout majeur de valorisation et de préservation.

Le canton des Rinsillons, dont la lisière borde l'amphithéâtre d'Epernay, est concerné par la candidature au Patrimoine mondial de l'Unesco (coteaux, maisons et caves de Champagne). En effet, la forêt constitue l'écrin du paysage du vignoble de Champagne, ce qui témoigne de l'intérêt tout particulier de cette forêt et justifie sa mise en valeur.

Pour en savoir plus

La protection de la biodiversité au quotidien est un enjeu et une préoccupation de longue date pour l'ONF.

Ainsi, la prise en compte de la diversité biologique dans l'aménagement, le martelage (désignation des arbres à couper) et la gestion courante est primordiale (mélange d'espèces dans les futaies, îlots de vieux bois, arbres gîtes, équilibre sylvo-cynégétique). Il en est de même pour l'amélioration de la qualité des exploitations (utilisation d'huiles biodégradables, préservation des sols).

C'est aussi un axe de travail fort pour le Parc naturel régional de la Montagne de Reims qui accompagne l'ONF dans ces actions.