+ de critères

Milieux naturels et peuplements forestiers

La forêt domaniale de Verdun est une forêt jeune, créée par l'Homme au lendemain de la Grande Guerre. Sa mosaïque de peuplements reflète son histoire. Sa richesse biologique est le résultat de la dynamique de reconquête naturelle.

Les milieux naturels

Malgré son histoire mouvementée, la forêt de Verdun présente une grande richesse écologique.

Aujourd'hui, l'ensemble de la forêt est classée dans le réseau Natura 2000 avec :

  • la Zone spéciale de conservation (ZSC) "Corridor de la Meuse" (FR 4100171), retenue notamment pour sa richesse en chiroptères et amphibiens (Sonneur à ventre jaune et Triton crêté)
  • la Zone de protection spéciale (ZPS) "Forêt et zones humides du pays de Spincourt" (FR 4112001), comprenant le canton des Jumelles d'Ornes, retenue pour sa richesse en oiseaux de milieux humides.

 

Natura 2000

Le réseau européen Natura 2000 a pour objectifs de préserver la diversité écologique et de valoriser le patrimoine naturel de nos territoires. Les sites du réseau sont désignés au titre des directives Oiseaux (1979) et Habitats faune flore (1992) :

  • la directive Oiseaux cible 181 espèces et sous-espèces menacées
  • la directive Habitats faune flore répertorie plus de 200 types d'habitats naturels, 200 espèces animales et 500 espèces végétales présentant un intérêt communautaire et nécessitant une protection.

Pour chacun des sites, un document d'objectifs fixe les mesures de gestion à mettre en œuvre.

Pour en savoir plus

La flore

Illustration
© Marie Jacquinet

Certaines espèces végétales de la forêt sont remarquables par leur rareté.

Cinq bénéficient d'un statut de protection régionale, parmi lesquelles la Nivéole et l'Orchis négligé.

La faune

On observe également une reconquête du territoire par une faune d’une grande richesse, qui a valu le classement de la forêt en zone Natura 2000 (lire plus haut).

Les peuplements forestiers

La forêt comprend trois ensembles presque équivalents :

  • les peuplements résineux plantés après la guerre : épicéas et pins noirs d'Autriche
  • les jeunes peuplements feuillus favorisés depuis les années 70 : hêtres principalement
  • l’ensemble constitué des anciens peuplements feuillus adultes et de la végétation arbustive.

Essences présentes dans la forêt en 2006

 % de la surface boisée 

 Hêtre

 39%
 Autres feuillus (Frêne, Erable, chênes...)

 25%

 Épicéa 19%
 Pin noir d'Autriche 10%
 Végétation arbustive 5%
 Autres résineux 2%

 

Des résineux aux feuillus

Confiée à l’Administration des Eaux et Forêts en 1923, la forêt a ensuite connu une vaste opération de reboisement : près de 6.000 ha de forêts ont plantés en résineux (Pin noir d'Autriche, Pin sylvestre, épicéas) entre 1927 et 1934. Ces plantations ont permis de reconstituer les sols du champ de bataille.

Depuis les années 1970, l'aménagement et la sylviculture prévoient le retour vers le feuillu (le Hêtre notamment), mieux adapté aux conditions locales.

Aujourd'hui, la moitié des résineux d'après guerre a déjà été renouvelée en feuillus.

  •  La carte des peuplements forestiers

Vous pouvez la télécharger sous le visuel.

Illustration
© ONF