+ de critères

 

Une chênaie prestigieuse dans les Yvelines

Située à 40 km au sud-ouest de Paris, la forêt domaniale de Rambouillet forme un véritable "poumon vert" pour les Franciliens en quête de nature et d'authenticité. Peuplée de chênes et de pins, agrémentée d'étangs, c'est aussi un important réservoir de biodiversité.

> Une forêt domaniale au sein d'un vaste massif

La forêt domaniale s'étend sur 14.000 ha découpés en unités disjointes. Elle s'intègre dans un massif de plus de 22.000 ha où la forêt domaniale alterne avec des clairières, zones cultivées, villages et de grands bois privés.

Vaste espace vert aux confins de l'Ile-de-France, entre urbanisation et plaines agricoles, elle accueille chaque année près de 11 millions de visiteurs. C'est la deuxième forêt la plus fréquentée d'Ile-de-France après Fontainebleau.

Une maman avec une poussette dans une allée forestière en forêt de Rambouillet
© Anne-Marie Granet / ONF

> Une ancienne forêt royale

Ancienne propriété des rois francs, la forêt conserve encore la trace de ses hôtes illustres. De grandes allées dessinées pour la chasse à courre, typiques avec leurs carrefours en étoile, rappellent l'importance de la chasse à Rambouillet. Les sous-bois abritent chevreuils, sangliers... et bien sûr le Cerf, animal emblématique de la forêt.

> Une forêt riche et variée

Etangs, zones rocheuses, étendues de sable... La forêt se caractérise par sa mosaïque de sols et d'habitats contrastés, où alternent milieux secs et humides. Cette diversité favorise l'épanouissement d'une faune et d'une flore variées. Plusieurs espèces sont protégées au niveau régional ou national.

Un étang en forêt de Rambouillet
© Pierre Beaudesson / ONF

> Un paysage forestier en évolution

La forêt évolue en permanence. Tous les ans, le promeneur a le plaisir de la découvrir différemment au rythme des saisons.

Des phénomènes naturels peuvent parfois brutalement marquer les peuplements forestiers, comme la tempête de 1999 qui a durement touché la forêt.

Mais le plus courant reste l'évolution des paysages familiers, en lien avec la dynamique des peuplements, accompagnée par l'action des forestiers. Elle se manifeste par de longues périodes d'évolution douce presque imperceptible, et des transformations plus visibles, notamment lors des coupes nécessaires au renouvellement des peuplements âgés.

Une parcelle de la forêt de Rambouillet durement touchée par la tempête de 1999
La forêt de Rambouillet a été durement touchée par la tempête de 1999 © Jean-Pierre Chasseau / ONF