+ de critères

 

Ensemble en forêt

En respectant ces quelques recommandations de bon sens, vous aiderez les forestiers de Rambouillet dans leur gestion quotidienne.

> Piétons

Un piétinement répété compacte les sols, détruit la végétation et empêche la repousse de la forêt. C'est particulièrement le cas sur les pentes sableuses de la forêt ou à proximité des aires d'accueil.

Evitez de quitter les sentiers : les 90 km de chemins tracés vous permettent largement d'arpenter la forêt.  

Il peut être tentant d'emprunter les pistes cyclables, nous ne vous le recommandons pas car les cyclistes sont nombreux et la rencontre avec un vélo peut s’avérer dangereuse !

Enfin, attention à ne pas laisser divaguer vos chiens.

> Vélos et VTT

En dehors des voies cyclables, la priorité est accordée aux piétons.

Cyclistes et VTTistes, vous êtes bienvenus sur les chemins de plus de 2,50 m de large qui donnent la possibilité de se croiser sans trop de danger. Veillez à réduire votre vitesse à l'approche des piétons et dans les endroits à faible visibilité.

La circulation dans les sous-bois est en revanche strictement interdite.

> Cavaliers

En forêt publique, la priorité est accordée aux piétons.

Vous êtes autorisés à circuler sur tous les chemins à l'exclusion des voies cyclables, mais un réseau de pistes équestres a été balisé pour vous permettre de profiter de la forêt sans trop croiser les autres usagers.

Une forêt fragile et sensible à l'érosion

Une bordure d'étang qui a été fragilisée par le piétinement répété
Le piétinement répété détruit la végétation et fragilise les bordures d'étangs © Milène Gentils / ONF

Les pentes sableuses de la forêt de Rambouillet sont particulièrement sensibles à l'érosion, accentuée par le passage répété des VTT (Vaux de Cernay, bois de Maincourt, Côte brûlée et de la Crêne) ou des cavaliers.

De plus, un piétinement excessif, notamment sur certaines berges d'étang ou chaos gréseux, peut détruire des espèces patrimoniales.

Afin de ne pas aggraver la situation, restez sur les sentiers !

Précautions en période de chasse (octobre à fin février)

Un panneau placés à l'entrée d'un chemain pour informer qu'une chasse est en cours
© Alain André / ONF

La forêt abrite une population importante de cerfs, chevreuils, sangliers mais aussi d'autres espèces.
La chasse y est pratiquée afin de maintenir un bon équilibre forêt/gibier.

Des panneaux, placés à l'entrée des chemins les plus fréquentés, vous informent qu'une chasse est en cours. Merci de ne pas pénétrer dans les zones de chasse balisées.

> Automobilistes

Vous êtes nombreux à emprunter les routes qui traversent la forêt.

Pour la sécurité de tous, le stationnement devant les barrières est interdit pour permettre l'accès des gestionnaires et des secours.