+ de critères

 

Zoom Le balbuzard pêcheur en forêt domaniale d’Orléans

Protéger le balbuzard pêcheur, cet oiseau rare revenu spontanément s’installer en métropole en 1984 après une longue absence : c’est l’objectif du partenariat signé le 21 mai 2016 entre l’ONF, Réseau de transport d’électricité (RTE), Loiret nature environnement (LNE) et la mairie d’Orléans. Découverte du projet en images.

Illustration
© Gilles Perrodin / LNE

Le balbuzard est une espèce protégée et sensible au dérangement. L’étang du Ravoir, situé en forêt domaniale d’Orléans, est le site historique du retour spontané du balbuzard en 1984. Ce rapace est l’espèce emblématique de cette forêt qui abrite plus de vingt couples. Il fait l’objet d’une attention particulière de la part des naturalistes et de l’ONF qui intègre des dispositions particulières dans sa gestion courante des forêts (maintien d’îlots autour des nids, limitation des interventions en forêt en période de reproduction du rapace…).

Observer pour mieux protéger

Deux actions prioritaires guident l'action des partenaires cette convention et du Muséum d'Orléans pour la biodiversité et l'environnement (Mobe) :

  •  l'implantation d'une caméra sur un nid (hiver 2016/2017) qui retransmettra des images en direct au sein de l'observatoire ornithologique du Ravoir, animé par Loire nature environnement et ouvert à tous. Ces images faciliteront l'étude de l'oiseau et seront valorisées dans le cadre de projets scientifiques pilotés par le Mobe sur le comportement et le régime alimentaire du balbuzard, la prédation...
  • la création d'une application smartphone à des fins pédagogiques et de sensibilisation du public sur la fragilité de l'espèce. Cet outil permettra une information élargie à la communauté des internautes.

La mise en place de caméras permettra d'observer cette espèce qui ne doit pas être approchée à moins de 300 m. Ainsi, afin d'enrichir les données, RTE a équipé de caméras deux nids situés sur des pylônes électriques en Sologne. Les images sont disponibles en direct sur internet (voir lien ci-dessous).

Pour en savoir plus

En 2019, à l’occasion de la réouverture du Mobe au public, de nombreuses images de retransmission en direct des nids seront également proposées, avec une toute nouvelle offre de découverte du balbuzard (écrans, vitrines, panneaux pédagogiques, spécimens naturalisés…).