+ de critères

 

Une vaste châtaigneraie à 20 km de Paris

Illustration
© Jean-Yves Lacôte / ONF

Longue de 6 km du Nord-Ouest au Sud-Est, la forêt domaniale de Montmorency est une vaste châtaigneraie située seulement à 20 km au nord de la capitale. Acquise par l'Etat en 1933, 1958 et 1972, cette forêt périurbaine est un véritable atout pour le territoire : plus grande forêt du Val-d'Oise, elle accueille près de 5 millions de visiteurs par an.

Ancienne forêt de chasse royale, elle s'étend sur un secteur vallonné parsemé de sites historiques, étangs, belvédères, arbres remarquables... A ces richesses naturelles et culturelles s'ajoutent au nord les magnifiques paysages de la vallée de Chauvry.

Composée à 70% de châtaigniers, la forêt de Montmorency est touchée par la maladie de l'encre, due à un pathogène microscopique, qui détruit le système racinaire des châtaigniers. Les arbres touchés se caractérisent par des feuilles jaunâtres et petites, un dessèchement des rameaux, des fructifications de petite taille puis un dépérissement général. En l'absence de traitement, les châtaigniers malades sont coupés. Ces coupes sanitaires conduisent parfois à des coupes rases sur certaines parcelles. La réintroduction du Chêne figure parmi les grandes orientations de gestion permettant le renouvellement des peuplements de la forêt.
Soumise à d'importantes pressions foncières et urbaines, comme la plupart des massifs forestiers franciliens, la forêt de Montmorency est proposée au classement en "Forêt de protection".

 

  • Situation : département du Val-d'Oise, communes de Bouffémont, Domont, Piscop, Montmorency, Saint-Brice-sous-Forêt, Montlignon, Saint-Leu-la-Forêt, Saint-Prix, Béthemont-la-Forêt, Chauvry, Taverny, Andilly
  • Altitude : entre 94 et 195 m
  • Surface : 1.970 ha
  • Principales essences : châtaigniers, 70% ; chênes, 11% ; feuillus précieux, 6% ; hêtres, 2% ; bouleaux et autres feuillus, 5% ; résineux, 1%.