+ de critères

 

Concertation et communication

La gestion d’une forêt urbaine comme Meudon suppose un dialogue régulier avec les collectivités, les acteurs locaux et la population. Structures de concertation formalisées, information et communication avec le public se complètent.

Les structures de concertation

Illustration
Le Comité de gestion patrimoniale se rend en forêt pour échanger sur les réalisations de l'année écoulée © Marianne de Brito / ONF

Le Comité de gestion patrimoniale se réunit tous les ans pour une présentation des actions réalisées et un échange sur les objectifs et le programme à venir.

En sont membres :

  • les 6 communes riveraines : Sèvres, Meudon, Vélizy, Chaville, Viroflay et Clamart
  • les 2 départements : Hauts-de-Seine et Yvelines
  • les représentants de l'Etat
  • les associations ayant un lien avec la forêt.

 

Aux structures pérennes s'ajoutent les collaborations développées à l'occasion de nombreux projets particuliers.

Communication avec le public


  • Une information sur l'actualité de la forêt

Articles dans les journaux locaux, réunions d'information... permettent aux forestiers de tenir la population au courant de l'actualité de la forêt et de sa gestion.

 

  • Une information en forêt sur les coupes

La gestion forestière n'est pas toujours bien connue ni comprise.

Les coupes à fort impact paysager dans les secteurs les plus fréquentés sont dorénavant signalées sur le terrain avant le début de l'exploitation, puis pendant la période de renouvellement du peuplement.

Un audit patrimonial sur l'accueil du public et la propreté

Cette étude basée sur des entretiens auprès des différents acteurs concernés par l'accueil du public et la propreté en forêt de Meudon a été conduite en 2008 par des experts extérieurs.

Un audit patrimonial vise à comprendre les interactions entre les différents acteurs puis à déterminer dans quelles conditions un projet commun pourrait être élaboré. Il appartient alors aux acteurs locaux de mettre en œuvre ces propositions.