+ de critères

 

Faune, flore, biodiversité

La forêt de Meudon, et ses milieux humides en particulier, présentent un intérêt réel mais accru par l'environnement très artificialisé et urbanisé de la forêt. De nombreuses études ont été entreprises. Elles portent sur l'inventaire d'espèces et d'habitats spécifiques, et sur le maintien ou la restauration des mares et des étangs. Un suivi de certaines espèces a ensuite été mis en œuvre pour évaluer la pertinence des travaux réalisés.

Inventaire de groupes faunistiques

  • inventaire ornithologique

Dans le cadre d'une mission confiée par l'ONF en 2006, le Centre ornithologique Ile-de-France (Corif) a conduit un inventaire ornithologique sur 800 ha de la forêt.

Il en résulte que même si la diversité spécifique est assez réduite, les espèces forestières sont bien représentées. Ces résultats ont conduit à formuler des préconisations d'aménagements susceptibles d'accroître l'attractivité des milieux potentiellement les plus intéressants.

  • inventaire de reptiles

Des inventaires partiels de reptiles ont été réalisés en forêts domaniales de Meudon, Fausses Reposes et la Malmaison, entre 2008 et 2010.

Seules trois espèces de reptiles communes en Ile-de-France ont été observées à Meudon : la Couleuvre à collier, le Lézard des murailles et l'Orvet fragile.

Pour en savoir plus

Diagnostic écologique des mares et étangs

Dans le cadre d'une convention entre l'ONF et le Conseil général des Hauts-de-Seine, un travail de diagnostic écologique des mares et étangs de la FD de Meudon a été entrepris en 2001 et 2002, en collaboration avec des organismes naturalistes (SHF, Biodiversita et SFO).

Ces études ont permis de conclure à la richesse des milieux humides de la forêt, particulièrement au niveau des amphibiens avec notamment la mise en évidence d'une importante population de grenouilles rousses.

Une étude floristique a également été réalisée par l'ONF en 2002, puis partiellement complétée en 2004.

Pour en savoir plus

Travaux de réhabilitation des mares

Les diagnostics effectués ont permis de dégager des orientations de gestion et des modalités techniques pour la réhabilitation des mares.

Evaluation des travaux : suivi d'espèces et d'habitats

Le suivi de plusieurs mares a été réalisé en 2003 et 2004 après travaux. Il portait principalement sur les amphibiens.

Afin d’évaluer plus globalement la pertinence des actions réalisées sur les milieux humides des forêts domaniales de Meudon, Fausses Reposes et la Malmaison, un suivi de l’évolution de certaines populations animales et végétales a été mis en place sur trois ans sur différents sites.

En forêt de Meudon, ce suivi concerne la mare aux Faisans (odonates et amphibiens) et l’étang de Meudon (flore).

Analyse des sédiments et restauration de la qualité des eaux de l'étang de Meudon

Suite à une pollution aux eaux usées en 2003, et compte tenu de l’état de dégradation des berges, de l'accumulation de matières organiques au fond de l’étang et de la mauvaise qualité des eaux, le Comité des étangs a proposé à l'ONF sa mise en assec  pendant un an.

Cette mise en assec, réalisée entre 2006 et 2007, a été l’occasion de procéder à des analyses de sédiments (laboratoire SGS Multilab) et de faire des travaux sur les berges et la végétation du fond d’étang.

Elle a été très bénéfique sur les vases avec une diminution de plus de moitié du stock de matière organique et une minéralisation conséquente, bien que variable suivant les éléments.