+ de critères

 

Un monument naturel d'exception

La forêt domaniale de la Sainte-Baume, dominée par une impressionnante barrière rocheuse, figure parmi les montagnes "sacrées" de la Provence. C'est l'un des sites naturels les plus fréquentés de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

> Une destination de pèlerinage

La Sainte-Baume tient son nom d'une grotte (baoumo en provençal) qui aurait abrité Marie-Madeleine à la fin de sa vie. Depuis le XIe siècle, c'est un haut lieu de la chrétienté et de pèlerinage qui attire chaque année entre 150.000 et 300.000 visiteurs.

Un oratoire au bord du chemin qui monte à la grotte
Les pélerins et les randonneurs sont nombreux sur le chemin qui mène à la grotte © Angelina Blais / ONF

> Des milieux contrastés

Crêtes ventées avec une végétation basse, dense et épineuse, hêtraie pluricentenaire (lire ci-dessous), sources, plaines agricoles à proximité... Cette variété de milieux favorise une faune et une flore d'une grande richesse.

Illustration
© Angelina Blais / ONF

> Une hêtraie sombre et humide

Située à l'ubac (le versant ombragé) de la montagne, la forêt d'origine de la Sainte-Baume (130 ha) bénéficie d'un micro-climat qui explique la présence d'une hêtraie caractéristique des pays frais et humides. Exceptionnelle en région méditerranéenne, la hêtraie de la Sainte-Baume est classée Réserve biologique.

La hêtraie de la Sainte-Baume
La hêtraie de la Sainte-Baume est un peuplement exceptionnel en région méditerranéenne. Sa présence est due à un micro-climat frais et humide © Angelina Blais / ONF

> Un paysage forestier en évolution

La forêt évolue en permanence. Tous les ans, le promeneur a le plaisir de la découvrir différente au rythme des saisons.

Des phénomènes naturels peuvent parfois brutalement marquer les peuplements forestiers, comme l'incendie ou des dégâts de neige en fin d'hiver 2001.

Mais le plus courant reste l'évolution des paysages familiers, en lien avec la dynamique des peuplements, accompagnée par l'action des forestiers.