+ de critères

 

Les actions pour le patrimoine historique, archéologique et culturel

Les actions en faveur de la préservation du patrimoine historique, archéologique et culturel font partie intégrante de la gestion forestière.

Restauration du chemin du Canapé

Photo du chemin du canapé, des marches
La restauration du chemin du Canapé a été réalisée avec des pierres locales dans le cadre d'un chantier d'insertion © ONF

Le chemin du Canapé est un élément fort du patrimoine de la Sainte-Baume car il permet l'accès à la grotte de Marie-Madeleine. Il était dégradé, et boueux par temps de pluie.

Sur les parties les plus dégradées, sa restauration a été menée dans le cadre d'un chantier d'insertion piloté par l'association Sendra Chantiers, et encadré par l'ONF. Des barrières en bois ont été mises en place pour empêcher l'accès à des sentiers ne devant pas être empruntés, pour préserver les peuplements.

Restauration d'un passage de l'Allée royale

"La pierre brute de cueillette dans l'aménagement paysager" est l'intitulé du stage qui a été organisé en forêt domaniale de la Sainte-Baume, du 23 au 25 mai 2014, par la Chambre nationale de l'artisanat, des travaux publics, des paysagistes et des activités annexes (CNATP).

Quinze employés et artisans paysagistes se sont initiés à la technique de la pierre brute, en restaurant les murs d'un passage à gué (site choisi par l'ONF) sur le chemin reliant l'hostellerie de la Sainte-Baume au lieu-dit "les trois chênes".

Le résultat, deux murs traversés par un arc de voûte pour le passage de l'eau, est un chef-d’œuvre qui contribue à l'embellissement de l'allée royale et répond aux exigences paysagères du schéma d'accueil du public de la Sainte-Baume.

Pour en savoir plus

Action de sauvegarde du chêne Héraclès

Situé au sud-ouest de l'enclave de l'Hôtellerie, ce chêne isolé au milieu des cultures agricoles se repère de loin sur le plateau de Plan-d'Aups-Sainte-Baume.

Pour sauver cet élément emblématique du patrimoine naturel de la Sainte-Baume, les forestiers ont mené plusieurs actions à la suite d'un diagnostic détaillé réalisé par les experts Arbre-Conseil de l'ONF : apport de mulch (paillage à effet protecteur et fertilisant), périmètre de protection... Malgré ces tentatives, il semblerait malheureusement que cet arbre vénérable ait atteint sa limite biologique de survie.