+ de critères

 

Organiser la fréquentation et la cohabitation entre usagers

La forêt de Fontainebleau attire un public nombreux qui se concentre sur quelques sites renommés pour leurs paysages ou la possibilité d'y pratiquer des activités comme l'escalade. L'ONF et ses partenaires travaillent en concertation étroite pour accueillir ces visiteurs dans de bonnes conditions tout en préservant les sites fragiles de la forêt. De nombreuses actions sont menées dans le cadre du label Forêt d'Exception.

Des études de fréquentation pour mieux connaître le public

Illustration
Dans le cadre des études de fréquentation, les promeneurs sont interrogés sur leurs pratiques en forêt © Anne-Marie Granet / ONF

Une étude réalisée sur l'Ile-de-France par le Credoc en 2000 a comptabilisé 17 millions de visites pour 3,2 millions de visiteurs chaque année. La forêt de Fontainebleau serait ainsi davantage visitée que la Tour Eiffel !

D'autres études donnent des informations sur le public de la forêt : qui sont les visiteurs, pourquoi viennent-ils à Fontainebleau, quels sites préfèrent-ils, que font-ils....? Un projet pilote mené dans le cadre du projet européen PROGRESS a par exemple "suivi" les visiteurs en leur remettant un GPS le temps de leur visite. L'analyse des tracés GPS a permis d'améliorer l'aménagement du sentier de promenade tout en vérifiant que les secteurs les plus fragiles restaient à l'écart d'une trop forte fréquentation.

Il est également important de connaître l'évolution de la fréquentation dans le temps. Dans ce but, un observatoire de la fréquentation va être mis en œuvre à partir de 2014.

Une stratégie d'accueil

Illustration
Cette carte, largement diffusée, a pour objectif d'orienter les visiteurs vers les sites les plus propices à un accueil de qualité. Vous pouvez la télécharger par le lien ci-contre © ONF

Pour gérer cet important flux de visiteurs, l'ONF a défini une stratégie d'accueil du public visant à orienter une partie du public vers les zones à bonne capacité d'accueil ou peu sensibles (aménagement de parkings, balisage...) et à informer et sensibiliser le public afin de préserver les sites fragiles.

La brigade équestre

Présente en forêt tous les week-ends de début avril à fin octobre, la brigade assure la surveillance du massif, informe et sensibilise le public à la fragilité des milieux. Les forestiers à cheval peuvent aussi verbaliser les contrevenants en cas d'infraction constatée.

Illustration
La surveillance à cheval est un bon moyen d'entrer en contact avec le public © Anne-Marie Granet / ONF