+ de critères

 

Tourisme équestre : les bons réflexes

Le public

Illustration
Illustration © Alain Blumet / ONF
  1. ne pas s'approcher du cheval sans y avoir été invité
  1. ne pas se tenir à l'arrière d'un cheval qui risque de donner des coups de sabot
  1. éviter les mouvements brusques ou inattendus qui peuvent effrayer le cheval
  1. ne pas promener son chien sans laisse aux abords des chemins identifiés comme dédiés à la pratique équestre.

Le cavalier


Avant le départ

  1. choisir un itinéraire adapté : éviter les reliefs trop marqués, les zones rocheuses...
  1. éviter de partir seul, prévenir une personne sur le parcours prévu
  1. choisir un cheval adapté au niveau d'équitation et à la morphologie du cavalier
  1. chevaucher un cheval est physique et pas habituel, une bonne condition physique est nécessaire
  1. si le cheval est mis à disposition en centre équestre, ne pas négliger la prise de contact réciproque : le cavalier prend le temps de découvrir la monture, et le cheval de se familiariser avec son maître.


Pendant la randonnée

  1. il y a toujours des imprévus, la maîtrise de l'animal suppose une vigilance permanente
  1. sur les chemins forestiers, se méfier des branches basses et des arbres inclinés, en particulier en hiver car moins visibles sans les feuilles et avec la luminosité restreinte 
  1. les routes forestières revêtues ou empierrées doivent être prises au pas et de préférence sur les bas-côtés, pour ne pas blesser le cheval et pour éviter d'endommager la chaussée
  1. ne pas circuler hors piste dans les sous-bois
  1. à l'approche d'autres usagers, maîtriser son allure et circuler en colonne
  1. savoir apprécier les temps de pause qui permettent d'apprécier les points de vue, les éléments remarquables, tout en donnant la possibilité à l'animal de se reposer
  1. utiliser alors le licol et deux longes pour maintenir le cheval à égale distance de deux arbres pour l'empêcher d'atteindre leur écorce, dont il est parfois friand.

 

Au retour

  1. faire boire le cheval
  1. le pansage est nécessaire pour apporter le soin à l'animal : vérifier son état de santé, localiser d'éventuelles blessures, préserver son hygiène. Le préparer pour la journée du lendemain dans le cas de séjours itinérants.
Ressources