+ de critères

 

Tourisme équestre : fort utile

Côté tenue

Illustration
Illustration © Claude Pichart / ONF
  1. le casque ou la bombe d'équitation
  1. des vêtements de pluie, un pantalon souple, une parka chaude en hiver, des lunettes de soleil en été, une paire de gants, une cape de pluie ou un ciré qui font aussi office si nécessaire de coupe vent
  1. boots avec mini-chaps ou chaps, à défaut une paire de bottes, même en caoutchouc, ou une paire de chaussures de marche
  1. en cas de bivouac, une tenue et des chaussures de détente.

Côté matériel

  1. un guide papier et la carte IGN si le territoire est peu connu du cavalier
  1. des jumelles, un appareil photo
  1. matériel de pansage adapté à la longueur de la sortie
  1. pour une randonnée de la journée, licol et cordes pour attacher le cheval lors des haltes
  1. téléphone portable, tout en se rappelant qu'il ne passe pas partout en forêt.

Connaissance du cheval

Partir en randonnée suppose d'être un cavalier averti, c'est-à-dire qui maîtrise les trois allures (pas, trot, galop) et est capable de monter en extérieur et en terrains variés pendant plusieurs heures.

Pour autant, il n'est pas indispensable d'être un cavalier de haut niveau.

Ressources