+ de critères

 

Surveillance à cheval : lieux de prédilection

La création de brigades équestres relève d’initiatives locales. Elles sont le plus souvent mises en place et financées grâce à la volonté commune des conseils généraux, des communautés de communes et de l’ONF. Leur fonctionnement suppose la mobilisation de cavaliers qui se rendent disponibles pendant les vacances scolaires et durant les week-ends.

Les forêts péri-urbaines

Illustration
Illustration © Olivier Marchand / ONF

La surveillance à cheval y est pratiquée particulièrement dans des zones sensibles car très fréquentées ou nécessitant une présence dissuasive.

C'est le cas en Ile-de-France et en province sur des sites bien identifiés.

Il existe également des brigades équestres ONF sur les dunes de la côte atlantique (Poitou-Charentes...).

Les zones touristiques

Une forte fréquentation peut inciter à la mise en place d'une brigade équestre.

Il s'agit alors de parcourir autant des milieux forestiers de plaine, des massifs montagneux, certaines zones littorales, que les régions méditerranéennes.

Ressources