+ de critères

 

A découvrir L’ONF signe une convention pour la préservation du Grand Tétras

Le 24 mars 2017, l’ONF Bourgogne Franche-Comté et le Groupe Tétras Jura ont signé une convention de partenariat pour renforcer les actions de protection du Grand Tétras, une espèce de gallinacé présente dans les forêts de conifères de montagne.

Illustration
Grand Tétras chantant sur une "place de chant" en forêt domaniale de Seix (Ariège). © Pierre Cadiran / ONF

En France, quatre espèces de tétraonidés sont présentes sur le territoire. L'une d'entre elles est le Grand Tétras, un gallinacé présent dans les Pyrénées, les Cévennes, les Vosges et le Jura, à des altitudes comprises entre 800 et 2 000 mètres. Menacé d'extinction, le Grand Tétras figure dans la Directive Oiseaux de 1979 et fait l'objet de mesures spéciales de conservation.

En effet, avec la modification de son habitat naturel et une demande sociétale de plus en plus forte pour les activités de pleine nature, la population du Grand Tétras tend à diminuer, notamment lors des périodes de repos hivernal et de reproduction de l'espèce. Ces cinq dernières années, celle-ci a chuté de près de 25 % entre 800 et 1 000 mètres d'altitude.

Face à cela, l'ONF Bourgogne Franche-Comté et le Groupe Tétras Jura (GTJ) ont signé le 24 mars 2017 une convention pour officialiser et renforcer leurs actions en faveur de la protection de cette espèce.

Des actions communes au profit du Grand Tétras

Illustration
Travaux de maîtrise du hêtre réalisés par l’ONF, financés par le réseau Natura 2000, en forêt des collectivités (Les Rousses, Jura). © V. Benard / ONF

Parmi les actions menées, l'Office a établi un calendrier d'intervention en forêt pour garantir la tranquillité du Grand Tétras en période de repos hivernal et de reproduction printanière. "Du 15 décembre au 30 juin, l'exploitation forestière est interdite sur certaines parcelles fréquentées par le gallinacé", explique Vincent Bénard, référent territorial environnement ONF en Franche-Comté.

De son côté, le Groupe Tétras Jura a pour mission d'assurer le suivi des populations, en période hivernale, comme estivale. Un suivi également assuré en partenariat avec certains techniciens forestiers territoriaux de l'ONF nommés correspondants tétraonidés, qui recueillent, tout au long de l'année, des données sur l'espèce. D'après Vincent Bénard, "ces informations permettent de mettre à jour les cartes de présence et les parcelles prioritaires sur lesquelles des mesures de tranquillité doivent être appliquées".

Illustration
Grand Tétras en forêt domaniale de Seix (Ariège). Chant au couchant. © Pierre Cadiran / ONF

Enfin, l'ONF assure aussi "le gîte et le couvert" du Grand Tétras. En effet, "le développement du hêtre en sous-bois fait de l'ombre aux autres végétaux, herbacés et myrtilles, qui étouffent". Or, ces végétaux sont la principale source alimentaire du gallinacé. Des travaux de dégagement sont donc menés en forêts pour contrer ce phénomène. Le Tétras, qui s'épanouit dans des forêts correctement conservées, est gage d'une nature préservée et de la diversité de l'écosystème forestier. Une préoccupation au service du maintien de la biodiversité qui se trouve au cœur des missions de l'ONF.

Ressources