+ de critères

Le soufre

Le rôle du soufre

Le soufre entre dans la composition élémentaire des plantes pour des valeurs comprises entre 0,1 et 1% de la matière sèche.

Carte du niveau moyen de l’alimentation foliaire en soufre (en 2017) et tendance (de 1993 à 2017), dans les peuplements du réseau RENECOFOR
Carte du niveau moyen de l’alimentation foliaire en soufre (en 2017) et tendance (de 1993 à 2017), dans les peuplements du réseau RENECOFOR © Sébastien Cecchini / ONF

Les teneurs mesurées

Cette carte permet de voir l’état nutritionnel des arbres en soufre en 2017 et les tendances depuis 1993.

Plus de la moitié des peuplements ont des teneurs comprises entre le seuil critique et le seuil optimal. Les chênes possèdent une alimentation foliaire en soufre correcte. Ce sont surtout des peuplements résineux qui ont des teneurs comprises entre le seuil critique et le seuil de carence. Sur les 9 peuplements avec des concentrations foliaires inférieures au seuil de carence, 4 sont des épicéas communs.

Quels sont les seuils indicatifs utilisés dans la carte ?

Les "normes" françaises des teneurs foliaires en nutriments s'appuient sur des résultats expérimentaux obtenus en France et à l'étranger. L'objectif de ces seuils est d'apprécier l'état physiologique et de croissance des arbres.

L'état actuel des connaissances est incomplet et ces seuils sont indicatifs.

  • seuil optimum = teneurs foliaires ne limitant pas la croissance
  • seuil critique = diminution d'environ 10% de la croissance, c'est une indication de vigilance
  • seuil de carence = symptômes de disfonctionnement physiologique et forte diminution de croissance.
Ressources