+ de critères

 

Des arbres remarquables

> Le chêne vert emblème de la réserve

Vous reconnaîtrez aisément ce Chêne vert au retour du sentier bleu des "vieux chênes". Cet arbre est entièrement creux, mais toujours vivant !

L’aspect forestier de la réserve, avec ses boisements typiques de chênes verts, explique que ce doyen ait été choisi comme emblème.

Illustration
© Fabrice Sin / ONF

> Le vieux poirier sauvage

Toujours sur le parcours des "vieux chênes", le Poirier sauvage est un autre arbre bien présent. L’un d’eux, vénérable, se trouve parmi les arbres dominants.

Attardez-vous pour observer ce fruitier, ses feuilles durant l’été, ses petites poires astringentes à l’automne. 

> Des chênes pédonculés centenaires

Situés sur une parcelle traitée en taillis sous futaie, ces arbres ont vieilli entourés d’un taillis coupé régulièrement pour une utilisation en bois de chauffage.

Ces chênes séculaires, imposants par leur taille, sollicitent notre imaginaire.

Le chêne vert emblème de la réserve les accompagne.

Illustration
Ce chêne pédonculé a été équipé d'un dispositif de suivi des insectes © Fabrice Sin / ONF

Les vieux arbres de la forêt

Ils se rapprochent d’une mort certaine mais abritent une vie d’une incroyable intensité : le bois moins "vif" permet aux insectes de trouver leur place dans les tissus de l’arbre, les oiseaux "cavernicoles" (pics, sitelles) prennent leur suite en agrandissant les trous, et le défilé des espèces continue : chauves-souris, rongeurs, mustélidés… Ensuite, avec les champignons comme la "langue-de-bœuf", ce sera bientôt la fin de notre arbre.

Il se sera passé un ou deux siècles !