+ de critères

 

La prévention contre les risques naturels

La forêt indivise de Haguenau est sensible aux incendies

Illustration
Les forestiers veillent à ce que les routes soient dégagées en permanence © Nathalie Petrel / ONF

Les conditions climatiques et les milieux sont favorables au développement spontané, sur de grandes surfaces, de végétation combustible comme la Molinie, la Fougère aigle et la Callune. La Molinie, en particulier, peut rester très sèche pendant plusieurs mois.

Lorsqu'un feu se déclare, il gagne rapidement les jeunes peuplements de pins sylvestre, au sol jonché de branches et aiguilles sèches.

L'important réseau routier carrossable permet un accès rapide des équipes d'intervention sur les lieux.

Les chênes rouges d'Amérique, une barrière contre le feu

Illustration
© Nathalie Petrel / ONF


En mélange avec les pins sylvestres, les chênes rouges d'Amérique créent une discontinuité aérienne et empêchent le développement de la Molinie en diminuant la lumière qui parvient au sol.

Ils ont ainsi un rôle important dans la  prévention contre les feux, notamment au printemps.

Ils encadrent les routes forestières de la moitié sud du massif.