+ de critères

 

Faune, flore, biodiversité

Les sols

La nature et la richesse des sols ont une forte influence sur les milieux naturels et les peuplements forestiers. A Haguenau, la texture sableuse et l'acidité des alluvions vosgiennes contraste avec la richesse des alluvions rhénanes.

 Composition Pourcentage Emplacement Fertilité Essence principale
  Sableux et acides

 
50%

 

 Est et sud Faible Pin sylvestre
  Limono-sableux à sableux, peu acides


 25%

 

  Moyenne Chêne sessile
  Limoneux et argilo-limoneux, riches 25% Ouest du Gros chêne, entre la route de Wissembourg et la route de Woerth, près des cours d'eau Élevée Chêne sessiles et pédonculés

 

La faune

  • L’avifaune
Le massif de Haguenau au sens large constitue une Zone d’intérêt communautaire pour les oiseaux (ZICO n° ACO3). Des espèces rares comme l’Engoulevent d’Europe, le Gobemouche noir ou le Gobemouche à collier sont présentes.

  • L’entomofaune
L’ensemble du massif est particulièrement riche en insectes, avec plus de 2.000 espèces de coléoptères. Les bois morts constituent des habitats favorables.

  • Les amphibiens
Le massif de Haguenau est l'un des sites alsaciens les plus riches en amphibiens (tant du point de vue de la diversité que de la quantité des populations). Les deux petits étangs de Grundel sont particulièrement fréquentés, surtout en période de reproduction. Toutes les espèces, à l'exception des grenouilles vertes et rousses, bénéficient d'une protection intégrale.


Illustration
© Philippe Favre / ONF
  • Les chiroptères
La forêt accueille de nombreuses espèces de chauves-souris : Grand murin, Murin de Daubenton, Murin de Bechstein, Noctule de Leisier, Noctule commune, Oreillard roux, Oreillard gris, Dipistrelle de Nathusius, Dispistrelle commune, Murin à moustaches. Elles bénéficient toutes d’un statut de protection totale.

  • Autres espèces

Le chevreuil est l’espèce principale. Le sanglier s’est également beaucoup développé. Sa facilité de reproduction, ainsi que les conditions climatiques clémentes et l’abondance des ressources alimentaires, expliquent ce phénomène. Descendu du massif vosgien, le cerf fréquente les cantons retranchés, à la recherche de quiétude. Le faisan commun, la perdrix et la bécasse sont aussi présents ainsi que le chat sauvage, le renard et le lièvre.

Natura 2000

Classée en Zone de protection spéciale (ZPS, FR 4211790) par arrêté ministériel du 10 février 2005, la forêt de Haguenau accueille de nombreuses espèces d'oiseaux forestiers.

Le massif forestier de Haguenau est aussi concerné par une Zone spéciale de conservation (ZSC, FR 4201798) créée par arrêté ministériel du 26 avril 2010, couvrant 3.114 ha.

Deux milieux forestiers prédominent : les hêtraies-chênaies acidiphiles et des vieilles chênaies acidophiles. Les milieux naturels les plus remarquables sont les dunes continentales, les tourbières acidophiles et les aulnaies-frênaies. Ce site héberge plusieurs espèces protégées dont les plus emblématiques sont le Crapaud sonneur à ventre jaune et les chauves souris, notamment le Murin à oreilles échancrées à l’aire de répartition limitée.

Réserve biologique de Haguenau

D'une surface de 249 ha, elle se divise en une réserve biologique intégrale (230 ha) et une réserve biologique dirigée (19 ha).

Elle comprend divers types d'habitats forestiers considérés comme climaciques, qui ne font plus l'objet d'interventions depuis l'origine du projet de réserve. On y trouve plusieurs espèces remarquables (flore, faune ou fonge) souvent liées aux milieux humides (Amphibiens, Osmonde, Hottonie...) ou à la présence d'arbres de gros diamètre, morts debout ou au sol.

La réserve est volontairement éclatée afin de représenter un maximum d'habitats, des plus communs et typiques (hêtraies-chênaies acidiphiles) aux plus remarquables et rares (pineraie de Pin sylvestre sur tourbe).

Recherche et développement (R&D)

  • La forêt de Haguenau est concernée par de nombreux dispositifs de R&D.:
  • lutte contre la fougère et la molinie sans herbicide (expérimentation ALTER avec l'INRA)
  • dispositif ENGREF sur l'étude du système racinaire
  • placette INRA sur la génétique du Pin sylvestre
  • étude génétique du chêne.

 

  • Zoom particulier sur la placette RENECOFOR :

La placette Ps 67a en parcelle 1094 s'intègre dans le dispositif RENECOFOR (Réseau National de suivi à long terme des ECOsystèmes FORestiers) lui-même intégré dans un ensemble de sites permanents de suivi des écosystèmes forestiers installés dans 34 pays européens. 

La placette de Haguenau est une placette de niveau 3 (niveau d'investigation maximal) sur laquelle de multiples données sont collectées depuis 1992.

Le document joint vous permet de vous rendre compte de la richesse des données disponibles sur des domaines aussi variés que la pédologie, la chimie des sols, la floristique ou la dendrochronologie. Une mine d'informations pour mieux comprendre les écosystèmes forestiers et leurs évolutions.